Cartographier son système

Source :Mapping your system

Deux mots utilisés fréquemment par les multiples pour décrire leur expérience du TDI, surtout au début de leur travail de guérison, est « chaos » et « confusion ».
Beaucoup sont sceptiques quand on leur explique que tout dans leur système a été créé pour une raison logique. Il est vrai que dans la plupart des cas, le système des multiples est un chef-d’œuvre d’ingénierie mentale. Certains sont très structurés, avec des règles strictes au sujet de la communication et de la coexistence qui maintiennent les limites de la conscience et permettent de garder le système en sécurité ; d’autres sont des méli-mélos incompréhensibles, où personne n’arrive à comprendre comment s’agencer ensemble et fonctionner – mais le but reste de garder le système en sécurité.

En créant une carte de son système, un multiple (et son thérapeute) peuvent commencer à dégager la logique derrière la folie apparente, et comprendre comment travailler avec cette logique.
Un mot cependant à propos des cartes : parce que la première mission d’un système multiple est la sécurité, exposer les noms, les conditions, les détails et moyens de communication entre les membres du système peut sembler extrêmement dangereux à certains sur le moment. Il est important que chacun respecte ses besoins concernant la sécurité et l’intimité. Si une personne interne ne se sent pas prête à avoir son nom mit sur le papier, alors il/elle devrait être autorisée à rester anonyme tant qu’il le faudra. Créer une carte n’est pas « faire ce qu’il faut », ou un type de « devoir maison » issu de la thérapie. C’est pour que VOUS ayez un meilleur point de vue sur vous-même. Il existe plusieurs façons de créer une carte, le tout est de trouver celle qui vous correspondra le plus.

  • Faites un livre à propos de vous-même
    Écrivez à propos de chacun de vos alters sur des pages séparées et reliées entre elles. Vous pouvez utiliser un scrapbook, un cahier d’exercice, un album photo, ou créer un livre avec une couverture élégante. Vous pouvez faire ça avec du papier coloré, ou des cartes, qui auront été perforés dans une papeterie, ainsi vous pourriez choisir une couleur par partie / personne. Vous pourriez diviser des sections pour les enfants, les ados et les adultes.
    Voilà quelques suggestions de ce que vous pourriez écrire : leurs noms, pourquoi ils ont été créés, leurs capacités, leurs passe-temps, les choses qu’ils préfèrent, des photos ou des dessins. Chaque alter pourrait vouloir créer lui-même sa page, voire laisser un espace pour que d’autres puissent ajouter des commentaires sur cette page.
  • Votre maison intérieure
    Si votre monde intérieur consiste en une maison, vous pouvez dessiner les étages de cette maison. Chacun des alters pourra ainsi décrire sa chambre avec des mots, des dessins ou des découpages de magazines. Le décor de chaque chambre pourrait être un indicateur de la personnalité et des préoccupations de la personne qui vit là. La position de la chambre dans la maison (càd au milieu, ou sous l’escalier) peut aussi donner des indices à propos de la position de l’occupant dans votre système. Vous pourriez découvrir que les couloirs, les portes et les fenêtres représentent les lignes de communication au sein de votre système. Si cela est le cas, revoir le design de votre maison pourrait être un bon moyen métaphorique d’ouvrir de nouveaux accès de communication.
  • Les couches qui vous composent
    Cet exercice est particulièrement intéressant pour les systèmes larges et complexes. Utilisez des feuilles de papier transparent, dessinez chaque couche de votre système sur des pages séparées puis empilez-les. Chaque alter peut être représenté par un symbole, et les relations entre eux peut être notées avec différents types de traits (continu, en pointillé, coloré…).
  • Dessinez un graphique circulaire
    Ce design appuie le fait que chacun fait partie d’un tout. Voici quelques questions que vous pourriez vous poser en dessinant : qu’est-ce qui est au cœur ? est-ce que les segments sont colorés ? De quelle épaisseur est chaque segment, et le contour du graphique ? Des cercles concentriques pourraient indiquer des expériences de vie. Cet exercice pourrait ne pas être possible pour les gens avec un système polyfragmenté.
  • Faites un collage
    Trouvez toute sorte de magazine et d’albums photos pour trouver des images représentant chacun de vos alters et/ou les émotions, les comportements ou les goûts qu’ils expriment. Vous pourriez aussi ajouter des dessins, des symboles, des morceaux de tissus et des choses comme des feuilles ou des fleurs séchées entre les pages. Comme le graphique circulaire, un collage donne une image unique d’un tout pourvu de plusieurs facette. Une fois que vous avez complété le collage, vous pouvez le plastifier et l’encadrer.
  • Construisez un arbre généalogique
    Vous pourriez avoir envie de faire un arbre généalogique traditionnel, avec les branches pointant vers le bas, se séparant à partir de la personnalité de naissance, ainsi qu’avec de nouveaux alters se formant à partir du premier groupe. Aussi, votre arbre pourrait se diviser vers le haut, avec la personnalité de naissance vue en tant que graine de laquelle les autres personnalités grandissent, les racines étant les premiers alters, les branches étant ceux qui se sont séparés des premiers.
  • Faites un puzzle
    Il y a plusieurs façons de faire. L’une d’entre elle est d’agrandir une image de vous-même et de la découper en morceau, chaque morceau représentant un alter. Vous pouvez écrire leurs particularités au dos de la pièce, ou montrer leurs qualités de plusieurs façons (ex : avec des couleurs) sur la face « image » de la pièce.
    Vous pouvez aussi découper une grande feuille de papier et dessiner vos propres symboles, ayant une signification pour chacun de vos alters, sur chacune des pièces. Vous pouvez ensuite réassembler les pièces immédiatement pour voir l’image complète, ce à quoi vous ressemblez tous ensemble ; ou bien vous pouvez assembler les pièces petit à petit, au fur et à mesure que chaque alter raconte son histoire ou commence à communiquer avec vous.
  • Faites un mandala
    Commencez par dessiner une constellation de vos alters, chacun indiqué par un point, puis reliez-les par des traits représentant l’équilibre, la communication, l’héritage, ou tout autre type de relation.
  • Transfert de photo
    Pour cela, vous aurez besoin d’une photographie de vous-même, de morceaux de papier de soie blancs, de white-spirit et d’un chiffon. Poser vos papiers de soie sur une surface dure. Faites une photocopie élargie de votre photo, placez-là face en premier sur le papier de soie et frottez-la avec un chiffon imbibé de white-spirit. Frottez pendant une minute. Vérifiez que l’image se transfert bien en retournant doucement le coin de la photocopie. Le résultat devrait être des couches d’images sur chaque feuille de papier de soie, représentant les couches en vous-même.
  • Faites une liste
    Certains systèmes sont trop complexes et fragmentés pour une carte. Écrire une liste de nom peut être la seule option réalisable.
Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :