Système et sous-système

Source :DID-research : systems

Un système est un regroupement d’alters à l’intérieur d’un seul corps. L’entièreté du système inclut tous les alters à l’intérieur d’un corps. Les recherches estiment que la moyenne du nombre d’alters chez les hommes est de 12, tandis qu’elle est de 15 chez les femmes. Toutefois, les systèmes peuvent avoir entre deux et des centaines d’alters, et il est évident que dans les systèmes les plus larges, tous les alters ne viennent pas au contrôle régulièrement. Cependant, les alters faisant partie de larges systèmes sont plus susceptibles de devenir actifs lorsque le besoin s’en fait sentir, ou à cause d’un élément déclencheur, et sont souvent découvert en paires ou en petits groupes.

Les sous-systèmes sont des systèmes dans le système. Il y a deux types de sous-systèmes.

Le premier fait référence à des groupes internes séparés dans un large système. Dans ce cas, deux groupes (ou plus) peuvent s’être développés séparément et peuvent ou non être conscient des autres groupes. Quand un groupe a une bonne communication et co-conscience entre les alters qui le composent, il pourrait être sujet à de l’amnésie lorsqu’un alter d’un autre groupe vient au contrôle. Les deux groupes devront communiquer grâce à des notes ou des personnes extérieures bienveillantes. Les différents sous-systèmes peuvent se situer dans des endroits différents du monde intérieur, ou peuvent avoir des mondes intérieurs qui ne se chevauchent pas. Ils peuvent exister afin de gérer différents types de traumas et peuvent être conscients ou non de ce que les autres sous-systèmes ont vécu. Certains sous-systèmes peuvent être totalement enfermés dans le trauma ; par exemple, quelqu’un avec un TDI peut avoir un groupe d’alters qui se vivent comme enfermés dans un environnement abusif, qui ne peuvent communiquer avec le groupe principal que rarement, et ne peuvent pas comprendre que le corps n’est plus enfermé ou maltraité.

Le second type de sous-systèmes implique des alters qui ont leurs propres alters (oui, c’est un peu « alterception » !). Ces alters peuvent ou non avoir la même présentation interne.
De façon plus claire, si l’alter « A » a ses propres alters A1, A2 et A3, les autres alters peuvent percevoir tous les alters « A » comme étant différents individus qui ne sont reconnaissables comme étant l’alter « A » seulement parce qu’ils ont le même nom, ou un nom similaire, et ne sont jamais là en même temps.
Mais il est également possible que les autres alters perçoivent tous les alters A comme ayant le même « corps » et la même « voix » interne, comme les personnes extérieures peuvent percevoir la totalité du système.
Les alters de ce type de sous-système peuvent ou non être conscients les uns des autres et peuvent ou non avoir une bonne communication. Ils peuvent être très similaires et seulement avoir des âges, des fonctions ou des traits de caractères différents comme le genre, ou peuvent encore être des alters à part entière.

Les systèmes peuvent aimer se voir comme une collectivité, une famille, un clan ou une bande.

« Nous avons un groupe d’alters que nous appelons « les Alters des Profondeurs », parce que nous avons l’impression qu’ils proviennent du fin fond de notre esprit. Ils détiennent une grosse part de traumas que le reste d’entre nous ne peut supporter d’approcher et, en général, ils ne communiquent pas avec nous, pas à moins d’y être obligés. Je sais qu’ils ont leur propre place à l’intérieur, mais je ne sais pas comment les y amener ou si nous pouvons seulement y arriver. »
– Star

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :