Les alters non-humains

Source :Did-research.org – Non-human alters

Les alters non-humains sont des alters qui s’identifient en tant qu’animaux, créatures fantastiques, ou hybrides. Comme n’importe quel autre alter, les alters non-humains sont issus de traumatismes et d’un esprit déjà sévèrement dissociatif. Quand un enfant est suffisamment jeune pour développer des alters, ils n’ont pas toujours un sens précis de ce qui est possible ou non, donc, par extension, les alters formés à partir de leur esprit peuvent ne pas comprendre qu’ils sont et seront toujours des êtres humains. Une fois que certains alters ont été formés en tant que non-humains, cela crée un précédent qui permettra aux alters suivants de prendre certains traits similaires, parce que le cerveau a compris la logique permettant une telle possibilité. Il existe beaucoup de raisons pour lesquelles un alter non-humain est créé ainsi.

Par exemple, les alters non-humains tels que les loups hybrides (chien-loups), les tigres, ou les dragons peuvent être des protecteurs créés afin de prendre une identité qui démontre leur force et leur volonté de protéger ce qui est à eux. Les jeunes alters traumatisés peuvent se présenter comme des chiens errants afin de montrer leur sentiment d’avoir été traité comme moins qu’un humain. Les désirs bestiaux ou communément attribués à des créatures sombres et fantastiques peuvent pousser des alters négligés ou agressifs à s’identifier en tant que lions ou démons. Les alters démons peuvent aussi être dus à des violences d’ordre religieux, ou à un enfant que l’on répétait possédé, mauvais, ou bon pour l’enfer.

Si un enfant est négligé mais voit ses parents montrer une certaine affection envers le chat de la famille, l’enfant pourra avoir un alter félin, car le système souhaitera obtenir l’affection de ses parents. Les alters animaux peuvent être le résultat de certaines paroles à l’encontre de ceux-ci, prises de façon littérale ou la conséquence d’un certain type de violence. Un enfant qui est profondément plongé dans la fantasy pourra avoir des alters qui se perçoivent en tant que créatures que l’enfant voit comme étant capables de le protéger de la douleur, ou que l’enfant trouve réconfortant.

Les enfants ayant subi des violences sévères peuvent totalement cesser de s’identifier en tant qu’humain, et tous les alters présents dans le système pourront être de type animal dans le but d’éviter la dissonance et la douleur engendrée par le fait de s’identifier avec les gens qui l’ont blessé. Au contraire, certains survivants peuvent avoir seulement un ou deux alters non-humains, et s’ils ne comprennent pas pourquoi ces alters s’identifient comme non-humains, ils peuvent se sentir confus et honteux, et être tentés de cacher ces parts d’eux-mêmes.

Moins fréquemment, certains systèmes ont des alters non-humains qui ne représentent pas du tout une créature vivante. Certains alters ont vécu des traumatismes tellement sévères qu’ils n’arrivent pas à comprendre qu’ils sont encore vivants, ou certains alters ont pu entendre de leurs agresseurs qu’ils étaient morts ou bientôt morts. Ces alters peuvent se voir comme une sorte de mort-vivant ou tout simplement mort. D’autres alters non-humains peuvent se voir en tant que robot qui obéit sans réfléchir aux ordres dans le bus d’éviter d’être puni, ou qui fonctionnent de façon purement logique, sans aucune capacité émotionnelle. Dans certains cas, se sentir assez peu humain pour s’identifier à quelque chose de non-humain peut ne pas être lié à un traumatisme mais à un trouble lié au spectre autistique. Dans d’autres cas très rares, les alters ressemblant à des objets seront juste ça : une représentation d’un objet sans aucun sentiment, ou d’une plante qui ne peut ressentir la douleur et ne réagira pas face aux violences physiques, même extrêmes.

Différents alters non-humains peuvent exprimer le fait d’être non-humain de façons différentes. Certains alters non-humains pourront être entièrement animaux et agir comme la créature à laquelle ils s’identifient. Ces alters pourront être effrayés par les humains, incapables de communiquer ou d’utiliser le corps comme le font d’autres alters. Parfois, les alters non-humains en tant que tels ne vont exister que dans le monde intérieur et apporter du réconfort ou de la protection à certaines parties, mais parfois, ces parties pourront être capables de venir au contrôle quand le corps est menacé, ou encore quand ils sont en présence de quelqu’un ayant prouvé qu’il n’était pas dangereux et capable d’aider le système.

D’un autre côté, certains alters non-humains peuvent avoir l’air non-humain mais être capable de parler, de maîtriser la communication humaine ou d’utiliser le corps comme n’importe quel autre alter. En fait, ces alters pourront être non-humain dans le monde intérieur mais accepter d’être humain quand ils sont au contrôle. Bien sûr, cela est plus facile pour les alters non-humains qui s’identifient en tant que créature fantastique humanoïde. Enfin, certains alters non-humains peuvent être des hybrides qui n’ont que certains traits de caractères leur espèce de base, mais pourront agir et ressembler à un alter humain. Il est même possible qu’un alter apparaisse d’abord comme non-humain puis adopte une identité humaine comme il commence à guérir de son passé, ou quand ce qui le fait se sentir si différent est identifié. De grandes variations sont possible, même au sein d’un même système.

« J’ai été créée pour être une fée/pixie parce que l’un de nos agresseurs était fan de fées et il était important qu’elle m’apprécie. En général, je ne dis pas aux gens ce que je suis car j’ai peur qu’ils ne me prennent pas au sérieux et pensent que j’invente tout.
Cela me donne aussi l’impression d’être toujours sous sa coupe, même si elle n’est plus dans notre vie depuis quelques années. D’autres alters non-humains dans le système ne semblent pas avoir la même inquiétude et semblent contents de s’identifier tels qu’ils sont ouvertement.
Nous avons un alter chien car nous étions parfois punis comme les chiens de la famille l’étaient quand ils étaient sales. Nous avons aussi un dragon qui est très centré sur le système, car les dragons sont très fiers et forts et protecteurs, et nous avons l’impression que rien ne pourra jamais nous blesser si nous avons un dragon à nos côtés. »
-Wizard

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :